Réflexions personnelles sur notre système éducatif et son actualité

Débat ? Des bas !

In Au piquet on 22 avril 2015 at 16 h 00 min

Les débats entre profs autour de la réforme du collège ont atteint des sommets d’intolérance ces derniers jours. Pour les opposants à la réforme, il n’est tout simplement pas envisageable que des collègues puissent s’y retrouver.

Ainsi a-t-on droit, non pas à des critiques contre la réforme mais à des critiques contre ceux qui sont pour la réforme.

On aurait pu dire ou écrire « Nous craignons que cette réforme multiplie les hiérarchies intermédiaires« , on a eu droit à « les partisans de la réformes sont pour plus de hiérarchie intermédiaire #ouichef #ouichef »

Parfois on a balayé d’un revers de la main les positions des partisans de la réforme en les accusant tout simplement « de ne jamais voir un élève« .

On aurait pu affirmer « nous sommes sceptiques  sur le bien fondé des projets interdisciplinaires », on a préféré caricaturer les pratiques de collègues les mettant en oeuvre  « un projet interdisciplinaire, c’est fabriquer un porte-clé en forme de fleur de lys »

On a aussi eu droit à toute une série d’exagérations.

Ainsi en lieu et place de « l’enseignement du latin risque d’être dénaturé avec ce nouveau cadre » on a eu « le latin est supprimé ! ce sont les humanités qu’on assassine comme à Mossoul! »

Plutôt que d’avancer que « l’allemand risquait peut-être de perdre des élèves avec la suppression de l’option bilangue (là où elle existe)« , nous avons entendu « la langue de notre premier partenaire commercial  ne sera plus enseignée« .

On a même pu lire que c’était un cadeau fait aux collèges privés … qui doivent pourtant eux-aussi appliquer la réforme

On aurait pu entendre « Nous ne sommes pas favorables à davantage d’autonomie donnée aux établissements car elle peut engendrer des disparités trop grandes » mais nous avons entendu « c’est la casse du service public voulue par l’OCDE« .

Faut-il que les opposants à cette réforme et aux nouveaux programmes qui l’accompagneront soient si peu surs de leur position en faveur du maintien d’un système qui engendre des inégalités pour se montrer incapables d’argumenter sereinement ?

On peut être contre cette réforme mais qu’on nous explique vraiment pourquoi … et qu’on accepte que d’autres puissent la trouver positive.

Publicités
  1. Quand un collège met en œuvre des dispositifs de soutien payés en HSE et généralement sur la base du volontariat d’enseignants prêts à travailler en heures supplémentaires ; quand un collège continue de proposer des Itinéraires de Découverte ; quand des équipes d’enseignants cherchent à obtenir du temps pour mieux harmoniser des pratiques ou tout simplement mieux connaître les différents gestes professionnels mis en oeuvre dans l’établissement…, cette réforme est plutôt bienvenue ?

  2. Bonjour,
    Je suis professeur des écoles, j’ai vécu exactement la même chose il y a plus de deux ans pour la réforme des rythmes parfaitement réussie dans mon école car nous avons su travailler en équipes, faire des propositions, expliquer aux parents. ( allonger la matinée, réduire véritablement l’après-midi avec une sortie à 15h30, travailler avec une mairie très à l’écoute pour organiser le meilleur 15h30-18h00 possible etc) et Cela marche….mais bizarrement, aucun de nos collègues réfractaires ne cherchent à savoir comment et pourquoi cela marche et gardent leurs arguments « débiles » du « je suis contre tout et tout changement » même s’il y a un peu de bon à prendre…Nous en avons même conclu que les enseignants se tiraient eux mêmes une balle dans le pied là où on nous laissait la possibilité de construire quelque chose qui nous convienne….
    J’ai compris alors que la majorité des enseignants ne voulaient rien faire évoluer et ne savaient pas faire de critiques constructives d’un projet…en lisant les nouveaux programmes, les débats sont moins coriaces dans l’élémentaire car la pédagogie de projet et l’inter-disciplinité cela nous connait un peu mieux, dans mon école on travaille tout à fait ainsi…on échange nos classes, nos élèves et même on les regroupe fréquemment sur des projets divers….mais je compatis avec vous les professeurs du secondaire qui souhaitent prendre le bon des propositions de la réforme du collège car maman de 4 enfants âgés de 10 à 16 ans….je peux affirmer que le chemin sera long pour en arriver à ce type de travail au collège et au lycée même si certains professeurs travaillent déjà ainsi, courage, il ne faut pas lâcher nos convictions….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :