Réflexions personnelles sur notre système éducatif et son actualité

Evaluation binaire ?

In Salle de classe on 6 novembre 2012 at 13 h 34 min

On lit souvent que l’évaluation par compétences n’est pas sérieuse parce qu’elle est binaire : acquis – non acquis.

Il y a là une grossière confusion entre l’évaluation et la validation. Une validation est forcément binaire : le brevet, le bac, le permis de conduire : on l’a ou pas.

Je ne connais pas de collègues qui pratiquent l’évaluation par compétences à partir d’une échelle binaire : sur Pronotes, il y a cinq niveaux je crois, sur SACoche que j’utilise, il y en a quatre, même chose pour les ceintures de compétences.

Par contre, je connais bien un système binaire :  il a la moyenne / il n’ a pas la moyenne.

 

 

Publicités
  1. Mais comment peut-on se poser juge de l’acquisition d’une compétence (par la validation que tu évoques) alors qu’on sait pertinemment qu’une compétence s’oublie si elle n’est pas entretenue ?… C’est vraiment une question que je me pose tous les jours en Primaire.

    D’ailleurs, chez nous, on nous demande de valider 2 paliers du socle de façon binaire. Inepte.

    • D’accord avec cette interrogation.
      Dans le cadre des mes évaluations, le message est bien « tu as su faire (ou ne pas faire » aujourd’hui, dans les conditions de ce jour ».
      J’essaie également d’évaluer à plusieurs reprises chaque capacité plusieurs fois dans l’année.
      Au moment de la validation, il faut bien trancher en fonction de ce parcours.
      Tu as raison, une compétence acquises à un moment donné doit être entretenue par la suite. [c’est pourquoi je m’insurge toujours conter le discours de certains collègues de collège qui affirment que tel ou tel élève ne sait pas lire et qu’au primaire vous auriez mal fait voter boulot. Je pense plutôt que tous les enfants savent lire en fin de CP mais que certains perdent par la suite faute de lecture]

      Le pari que l’on peut faire toutefois, c’est qu’à partir du moment où une compétence a été maîtrisée, elle doit pouvoir l’être de nouveau par la suite sans un nouvel apprentissage « lourd ».

      Du reste, ta remarque ne concerne pas que l’évaluation par compétences. Si je devais repasser mon bac demain, sans révisions, il y a fort à parier que je serai recalé.

  2. C’est peut être justement dans les compétences qu’on peut penser que ce problème puisse être moins grand.
    Je m’explique.
    Une simple capacité évaluée à un moment donnée peut être réussie mais très vite être oubliée. Là où l’approche par compétences active les connaissances et les capacités dans des situations complexes relativement inédites et variées. On travaille donc son acquisition, sa mobilisation et sa réactivation régulière.
    Après valider une compétence n’est pas réellement possible. Nous devons réunir un faisceau de preuves. pour ça que j’aime bien le portfolio, on peut y voir réellement dans quel contexte les choses ont été réussies et mobilisées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :