Réflexions personnelles sur notre système éducatif et son actualité

Des ateliers de progrès aux tâches complexes en classe de 4ème en hist-géo-ed civ

In Salle de classe on 17 janvier 2012 at 20 h 25 min

Travailler par compétences dans le cadre du socle commun, c’est :

– prendre en compte les progrès des élèves

– exiger des élèves qu’ils soient capables de mobiliser connaissances et compétences sur le long terme

– donner du sens aux apprentissages et à leur évaluation.

 C’est ce qu’on a tenté de mettre en œuvre dans nos classes de quatrième en s’appuyant notamment sur la lecture du remarquable livre d’A.di Martino et de A-M. Sanchez  » Socle commun et compétences, pratiques pour le collège », ESF éditeur & Cahiers Pédagogiques et sur la journée de stage animée par J-M Zakhartchouk dans notre établissement l’année dernière.

 Avant les vacances de Noël, les premières parties des programmes étant terminées, nous avons demandé à nos élèves de nous faire des demandes de réévaluation sur certaines capacités travaillées et déjà évaluées depuis le début de l’année (3 par matière). La lecture attentive de leur grille d’évaluation sur SACoche leur a permis de choisir.

Faire de notre « usine à cases » une turbine à progrès…

 Dans le même temps nous leur avons distribué des fiches « je révise par partie » [pour les profs d’hgec curieux c’est ici et ], afin de leur permettre de revoir les premières parties de programme en y cernant l’essentiel.

 A la rentrée de janvier, nous avons proposé à nos élèves des ateliers de progrès, qui leur permettaient de travailler les capacités choisies. A partir de leurs demandes de révaluation , nous les avons répartis dans 7 ateliers de progrès :

  • « maîtriser le vocabulaire »
  • «  connaître les cartes »
  • « construire une carte »
  • « avoir des repères dans le temps (dates, événements, personnages .. ; »
  • « raconter un fait historique »
  • « décrire et expliquer un phénomène géographique »
  • « identifier des liens causes / conséquences »

Les intitulés des ateliers nous ont permis d’y regrouper la quasi totalité des items choisis dans la grille de capacités.

Nos classes de Quatrième sont alignées deux par deux sur des plages horaires de deux heures dans leur emploi du temps. Nous avons donc pu créer des groupes mêlant des élèves de deux classes, chaque professeur prenant en charge la moitié des thèmes proposés.

Ces ateliers ont duré une heure pendant lesquels les élèves ont pu réviser en suivant des pistes de travail données, en croisant leurs cours et en s’appuyant sur les fiches « je révise par partie ».

Ce fut une réussite. La très grande majorité des élèves ont pleinement profité de ce temps de révisions/préparation et d’échanges, l’un d’entre eux nous confiant qu’il avait pour une fois eu l’impression de « réviser vraiment ».

Une semaine après ces ateliers, nous avons proposé aux élèves un  devoir commun sous forme de tâches complexes [un clic pour voir] sur l’ensemble de ce qui a été fait au cours du premier trimestre. A l’issue de ce devoir, les élèves ne seront pas tous évalués sur les mêmes compétences et connaissances mais sur celles qu’ils auront chacun mobilisées pour réaliser ces tâches (qui leur laissaient une part de liberté quant à leur réalisation).

 Certains ont été surpris par ces énoncés mais aucun n’a séché, tous ont travaillé, produit. Reste à découvrir le résultat … objet d’un prochain article.

Cet article est aussi l’occasion de remercier mon collègue C. Lecarlier de me suivre dans ces aventures pédago…

Advertisements
  1. […] jQuery("#errors*").hide(); window.location= data.themeInternalUrl; } }); } laurentfillion.wordpress.com – Today, 8:10 […]

  2. Quelques commentaires sur les réseaux sociaux :

    « J’aime beaucoup tes ateliers et ton [Faire de notre “usine à cases” une turbine à progrès…] »

    « Mais je comprends pas c’est pas du par coeur l’histoire géo ? Mes collègues sont scandalisés qu’on apprenne plus les préfectures par coeur …
    Plus sérieusement, je partage parce que les bonnes pratiques sur le travail par compétences méritent d’être diffusées pour qu’on arrête d’entendre un ramassis d’âneries … »

     » Belle expression celle d’ateliers de progrès, cela me fait penser à cette autre du lycée innovant de Paris qui parle de « conseils de progrès » pour parler des conseils de classe »

     » Apprendre c’est se donner du temps, c’est être capable d’identifier ses propres besoins, c’est s’engager en choisissant ses priorités, c’est relever des défis accessibles, c’est donner du sens à ce que l’on fait, c’est éprouver le sentiment de compétence scolaire, c’est faire et se voir faire, c’est mesurer le chemin parcouru et envisager le reste à parcourir, c’est s’investir de manière globale autour de tâches complexes, c’est apprendre avec les autres par les autres et des autres. Ces ateliers de progrès en témoignent. »

     » une des choses que j’adore, c’est à la fin du devoir « penses-tu avoir réussi, pourquoi? » et « qu’es-tu trouvé difficile ». j’espère que mes filles en grandissant auront de tels profs et méthodes pédagogiques 🙂 »

    « j’aime et je partage dans l’espoir d’appliquer cela dans mes classes … »

    « ça donne envie! tu es chanceux d avoir des collegues qui partagent cette aventure! »

  3. […] constituer des groupes de besoin pour travailler en ateliers de progrès à partir des seules notes ? Comment constituer des groupes d’élèves complémentaires dans […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :